Nº 168

Sans commentaire

Benoît Hamon (ancien ministre de l’Éducation) : Hubris

« Ils me font la proposition que je ne peux pas refuser, avoue-t-il. Et c’est une connerie. Je le reconnais. Je n’aurais jamais dû accepter d’être ministre de l’Éducation. Je crois, comme un con, que je vais pouvoir infléchir… C’est l’hubris grecque. Et je dis oui. J’ai commencé à faire des insomnies de ce jour-là. »

Yann Le Lann, maître de conférences à l’université de Lille, et alii : Éthique

« Au-delà d’un mode d’action collectif, la désobéissance civile est donc une éthique qui se déploie conjointement à d’autres modalités de défense de l’écologie. »

Mathilde Szuba, enseignante-chercheuse : Dangers publics

« On a bien compris la précarité énergétique, l’injustice que cela représente pour les plus fragiles. Mais les enjeux de justice, c’est aussi voir de l’autre côté du gradient ceux qui surconsomment de manière incontrôlée et font du tort à l’ensemble de la société. Or l’indicateur le plus prédictif des émissions de gaz à effet de serre d’une personne, c’est son revenu : plus les gens gagnent de l’argent, plus ils émettent des gaz à effet de serre. Politiser le partage, c’est se rendre compte que les politiques publiques ne doivent pas seulement protéger les plus faibles, mais aussi faire en sorte que les gros consommateurs soient limités dans leur consommation, car ce sont des dangers publics. »

Paloma Soria Brown : Pouvoir subversif

Le pouvoir subversif de la sieste, comme pratique autant que comme symbole, est alors d’opérer un double bousculement. Premièrement, un bousculement de l’ordre temporel. […] Deuxièmement, un bousculement du concept de valeur tel que l’entend le capitalisme. Du sommeil, valeur aux choses. Tel objet ayant mis tant de temps à être conçu, il doit donc coûter tant. Mais ce n’est pas tout : par cette capacité d’assignation, le temps devient lui-même valeur. Le temps, c’est de l’argent.