À la Une

Le Régent et Rabelais

C'est surtout le goût que prit le duc d'Orléans pour l'« Homère des Français », un Rabelais revisité, qui illustra par là sa propre volonté politique : rendre aux Français, avec une paix durable, la joie, l'humour, les plaisirs où excellaient leurs ancêtres et que le Versailles guerrier et dévot de Louis XIV et de Louvois ont congelés et ensanglantés. Les mœurs voluptueuses du duc d'Orléans ont elles-mêmes contribué, avec son attrait littéraire affiché pour Rabelais et le La Fontaine des Contes (deux auteurs « maudits » sous le Grand Roi vieillissant), au virage souhaité par l'opinion française...

Abonnement papier & numérique

De votre tablette à votre boîte à lettres, souscrivez un abonnement en trois clics !

Découvrez toutes nos offres

« La lettre du vendredi »

Tous les vendredis, découvrez les articles sélectionnés par la rédaction de la revue Commentaire, les dossiers en écho avec l'actualité