À la Une

La « popularité » : une hantise sous la Révolution

La popularité de certains leaders pourrait-elle produire une concurrence dangereuse avec la représentation parlementaire ? Beaucoup considèrent que la légitimité d'opinion dont jouit un leader (Marat, Robespierre, Danton, etc.) peut rivaliser avec la légitimité institutionnelle des élus et la menacer ou, en tout cas, l'influencer. De ce fait, le discours révolutionnaire exprime une angoisse répétitive sur dix ans de révolution : une double légitimité pèse sur tout le déroulement des événements jusqu'à Bonaparte, lui-même expert en popularité issue de la campagne d'Égypte et des grandes victoires comme Arcole. Cependant, ce discours est en proie à des...

Abonnement papier & numérique

De votre tablette à votre boîte à lettres, souscrivez un abonnement en trois clics !

Découvrez toutes nos offres

« La lettre du vendredi »

Tous les vendredis, découvrez les articles sélectionnés par la rédaction de la revue Commentaire, les dossiers en écho avec l'actualité