L’utopie personnaliste

L’utopie personnaliste

Léa et Hugo Domenach : Les Murs blancs (Grasset, 2021, 318 pages).

C’est l’histoire d’un lieu, d’un échec et d’un monde disparu que nous racontent Léa et Hugo Domenach. Une histoire dont leur grand-père – Jean-Marie Domenach (1922-1997) – fut l’un des principaux personnages, lui qui succéda à Emmanuel Mounier, après Albert Béguin, à la tête de la revue Esprit en 1957. Un lieu : les Murs blancs, une grande maison à Châtenay-Malabry où Mounier, fondateur du personnalisme, voulut constituer une communauté humai

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Éric Thiers

Éric Thiers

Chercheur associé au CEVIPOF (Sciences Po). Il est président de l’Amitié Charles Péguy et membre des comités de rédaction de Pouvoirs et Mil Neuf Cent. Il vient de publier « La pulvérisation démocratique ou les clivages façon puzzle » dans la revue Pouvoirs (novembre 2021).Twitter : @EricThiers