Drieu, politique du roman

Drieu, politique du roman

En 2012, Pierre Drieu la Rochelle semblait échapper à sa condition d’écrivain marginal en rejoignant la canonique « bibliothèque de la Pléiade ». Il ne fut pourtant consacré qu’à demi avec cette édition, dans laquelle ne figurait qu’une partie de ses nouvelles et romans. Comment comprendre, avec une telle sélection, l’unité d’un ensemble romanesque qui, de l’aveu de Drieu lui-même, formait un seul et grand récit de soi ?
Cet impair a enfin été réparé, puisque viennent de paraître aux éditions Bouquins six romans délaissés par l’édition antérieure de la Pléiade, suivis d’un Dictionnaire Drieu la Rochelle inédit (Drôle de voyage et autres romans, 2023, 1 056 pages).
En deux articles dont voici le second, Christophe Mercier, fin connaisseur de l’auteur, et Stéphane Guégan, qui a codirigé cette nouvelle édition, nous présentent cet indispensable volume, qui permet enfin aux Œuvres complètes de Drieu la Rochelle de mériter leur nom.

Johara Maury

En plus d’avoir été un essayiste de premier plan et un penseur prémonitoire de l’Europe dès les années 1920, Pierre Drieu la Rochelle (1893-1945) nous a laissé une dizaine de romans en héritage. Le temps, sans en démoder aucun, leur a fait subir une sensible érosion, et certains souffrent désormais d’une durable relégation, que la relativité du goût ou la surdité idéologique en soit la cause. Parler des effets du temps, c’est, on l’aura compris, pointer surtout les

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Stéphane Guégan

Stéphane Guégan

Historien d’art, critique littéraire, conseiller scientifique auprès de la présidence du musée d’Orsay. Auteur de plusieurs livres sur la peinture et la littérature des xixe et xxe siècles, dont Caillebotte. Peintre des extrêmes (Hazan, 2021).