Les pièces qui manquaient
au puzzle Drieu

Les pièces qui manquaient <br />au puzzle Drieu

En 2012, Pierre Drieu la Rochelle semblait échapper à sa condition d’écrivain marginal en rejoignant la canonique « bibliothèque de la Pléiade ». Il ne fut pourtant consacré qu’à demi avec cette édition, dans laquelle ne figurait qu’une partie de ses nouvelles et romans. Comment comprendre, avec une telle sélection, l’unité d’un ensemble romanesque qui, de l’aveu de Drieu lui-même, formait un seul et grand récit de soi ?
Cet impair a enfin été réparé, puisque viennent de paraître aux éditions Bouquins six romans délaissés par l’édition antérieure de la Pléiade, suivis d’un Dictionnaire Drieu la Rochelle inédit (Drôle de voyage et autres romans, 2023, 1 056 pages).
En deux articles dont voici le premier, Christophe Mercier, fin connaisseur de l’auteur, et Stéphane Guégan, qui a codirigé cette nouvelle édition, nous présentent cet indispensable volume, qui permet enfin aux Œuvres complètes de Drieu la Rochelle de mériter leur nom.

Johara Maury

On pourrait écrire : « Drieu la Rochelle, Œuvres romanesques (presque) complètes, t. I, Gallimard, “Pléiade”, 2012 ; t. II, Bouquins, 2023. » Même s’il n’est pas intitulé ainsi, le volume paru aux éditions Bouquins est bien la suite de la Pléiade, et reprend les romans écartés par Gallimard en 2012. Ce qui était une stupidité, car Drieu n’a jamais écrit qu’un seul roman, le roman de lui-même, de son Moi, et n’a eu de cesse de le remettre dix fois sur le métie

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).