Un pouvoir essentiel mais périphérique

Le chef-d’œuvre de la législation est de savoir bien placer la puissance de juger. Montesquieu Les tribunaux de l’ordre judiciaire éprouvent aujourd’hui une immense souffrance qu’ils expriment à haute voix : des pétitions suivies traduisent un tourment que d’autres manifestations signalaient depuis quelques années. Faut-il s’en étonner ? Durant les deux derniers siècles, le corps judiciaire n’est plus parvenu à incarner le pouvoir juridique ce

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Rémy Libchaber

Rémy Libchaber

Agrégé des Facultés de droit, professeur à l’université Paris-I Panthéon- Sorbonne. Il se partage entre la théorie du droit (dernier ouvrage paru : Le Discours du droit et l’ordre juridique (LGDJ 2013) et l’étude de la dogmatique du droit civil (dernier ouvrage paru : Le Contrat au xxie siècle, LGDJ, 2020).