Thomas Mann : art et politique

« Je veux tout dire – voilà l’ambition de ce livre. » Thomas Mann, Considérations d’un apolitique Le vendredi 4 août 19141, les troupes allemandes envahissent la Belgique neutre et le soir, l’Angleterre et l’Allemagne sont en guerre. Le lundi suivant, dans une lettre, par ailleurs sans grand intérêt, adressée à son frère Heinrich, Thomas Mann fait un aveu surprenant : Je crois encore rêver… Quelle apparition ! À quoi l’Europe ressemblera-t-elle a

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Mark Lilla

Mark Lilla

Historien des idées et professeur de littérature à l’université Columbia, à New York. A notamment publié, en français, Le Dieu mort-né (Seuil, « La Couleur des idées », 2010). Dernier ouvrage paru : L’Esprit de réaction (Desclée de Brouwer, 2024).