Sur mon éducation philosophique et politique (I)

Souvenirs d’une conversation J’ai souhaité un entretien avec Raymond Aron parce que je travaillais sur son œuvre pour écrire la première monographie scientifique réalisée en Allemagne qui lui soit consacrée. Au cours de mes recherches, j’ai découvert un penseur extraordinairement subtil et exigeant, qui ne rentrait pas dans les cadres habituels gauche/droite. Reprenant une formule assez souvent utilisée par Aron à propos du processus de la connaissance et de l’h

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés