L’Ukraine en crise, l’Europe fracturée

Une identité aussi forte que complexe L’émergence de l’Ukraine en 1991 n’a pas été l’accident fortuit que d’aucuns ont voulu y voir, mais bien le fruit tardif d’une longue histoire, celle d’un territoire plus vaste que la France et presque aussi peuplé aux confins des Empires qui se le sont disputé, y ont imprimé leur marque, mais sans jamais réussir à vraiment se l’approprier. C’est la diversité même de cet héritage, à la conflu

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Philippe de Suremain

Philippe de Suremain

Ancien ambassadeur en Lituanie (1991-1995), en Iran (1998-2001) et en Ukraine (2002-2205). A consacré l’essentiel de sa carrière à l’Europe de l’Est (huit ans en URSS, en Roumanie, en Hongrie) ainsi qu’à l’administration centrale. Ancien premier conseiller à Tel-Aviv (1985-1989). Président de l’Association française des études ukrainiennes et du Forum européen pour l’Ukraine. Diplômé de russe et de roumain de l’INALCO.