L’Europe au défi de la guerre

L’invisible révolution de la paix Depuis 1945, et surtout depuis la fin de la Guerre froide, le monde a connu la Longue Paix. Si les guerres civiles ou locales n’ont pas manqué, les superpuissances du moment ont choisi de ne pas se faire directement la guerre. Non, certes, en ayant renoncé définitivement au recours à la force. Mais Washington et Moscou, jusqu’en 1991, puis Washington et Pékin, jusqu’à aujourd’hui, ont préféré les avantages économiques de la paix aux incertit

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Alain Lamassoure

Alain Lamassoure

Ancien élève de l’ENA. A été ministre délégué aux Affaires européennes (1993-1995), puis ministre délégué au Budget et porte-parole du Gouvernement (1995-1997), membre de la Convention européenne (2002-2003) et député européen (PPE ; 1999-2019).