L’état d’urgence : une tradition française

L’efficacité médicale du confinement et la légitimité de la plupart des mesures sanitaires qui ont été prises ne sauraient être mises en doute sans beaucoup de mauvaise foi. Il faut pourtant reconnaître que cette crise a été à l’origine d’une intrusion massive des pouvoirs publics dans la vie des gens, à une échelle absolument inédite, car jamais auparavant, même en temps de guerre, on avait prétendu réguler jusqu’à l’hygiène corporelle et jusqu&r

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Amable Sablon du Corail

Amable Sablon du Corail

Ancien élève de l’École nationale des chartes, conservater en chef du patrimoine, responsable du département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime aux Archives nationales. Ses recherches portent sur la construction de l’État, les finances et la guerre à la fin du Moyen Âge en Europe occidentale. A notamment publié Louis XI ou le joueur inquiet (Belin, 2011, rééd. 2015), Marignan, 1515 (Tallandier, 2015), La guerre, le prince et ses sujets. Les finances des Pays-Bas bourguignons sous Marie de Bourgogne et Maximilien d’Autriche (1477-1493) (Brepols, 2019).