Les nouveaux ennemis de la tradition libérale

Avec la fin de la Guerre froide, les libéraux se sont vus beaux. Ils ont cru que la bataille des sociétés ouvertes contre leurs ennemis avait été gagnée dans les faits et les esprits. L’histoire a cependant refusé de s’arrêter et leur a montré combien ils se trompaient, sur les faits comme sur les esprits : l’hostilité intellectuelle à l’égard du libéralisme s’est maintenue et même renforcée. Nous voudrions ici indiquer quelques raisons de cette persistance. Préciso

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Gilles Achache

Gilles Achache

Philosophe, éditeur, directeur de la collection « Liberté de l’esprit » aux éditions Calmann-Lévy.