La nouvelle question algérienne

La nouvelle question algérienne

L’Énigme algérienne. Chroniques d’une ambassade à Alger

Xavier Driencourt

Éditions de l’Observatoire, 2022

258 pages

Notre époque n’aime, semble-t-il, ni l’École nationale d’administration ni le corps diplomatique. Pour marcher aisément dans le siècle, mieux vaudrait en finir avec ces vieilleries soupçonnées d’entretenir un élitisme suranné. Du moins le président de la République a-t-il jugé opportun, ces derniers mois, de supprimer l’une et d’éteindre l’autre, sans que l’ordonnance et le décret qui ont décidé de leur mort ne suscitent guère plus qu’un haussement d’épaules.

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Guillaume Larrivé

Guillaume Larrivé

Publiciste et essayiste. Ancien élève de l’ENA, il a été conseiller à la présidence de la République et député de l’Yonne à l’Assemblée nationale. Chroniqueur à L’Opinion, il préside l’institut La France demain.