Démocratie versus liberté

Les leçons tirées de la Constitution américaine

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le Président Woodrow Wilson entreprit de rendre le monde à même de recevoir la démocratie. Depuis lors, les Présidents des États-Unis ont marché au rythme du battement de tambour de l’idéalisme wilsonien. En effet, la politique étrangère américaine est essentiellement menée sous le prétexte – et, dans certains cas, peut-être la conviction sincère – que l’Amérique amène la démocratie au reste du monde. La logique du P

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés