Camus, Dostoïevski et le problème du mal

Problème commun et réponses divergentes Camus est dostoïevskien à la manière de plusieurs grands écrivains de sa génération, en tant qu’il subordonne délibérément l’analyse psychologique, d’une part, et d’autre part le romanesque proprement dit à l’illustration de thèmes qui relèvent de la métaphysique. Camus, du reste, le dira avec autant de lucidité que d’humour dans Le Mythe de Sisyphe : « Tous les héros de Dostoïevski s’interroge

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Antoine Antonini

Antoine Antonini

Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé des lettres, ancien Inspecteur général des lettres.