Protection sociale et déficits publics : un message trompeur

La situation des finances publiques est préoccupante. Même après la fin des dépenses exceptionnelles liées à la crise de la Covid-19 et à l’inflation, la France garde des déficits de -5 % du PIB en 2023, c’est-à-dire deux fois plus importants qu’ils ne l’étaient avant 2020 et plus élevés de 2 % du PIB que dans les autres pays de l’Union européenne en moyenne, malgré des prélèvements obligatoires qui continuent à être aussi les plus hauts en Europe. Avec 58 % du PI

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Jean-Pascal Beaufret

Jean-Pascal Beaufret

Ancien inspecteur des finances, chef de service à la direction du Trésor et directeur général des impôts, directeur financier d’entreprises de télécommunications, associé au fonds de capital développement Ring Capital.