Les diplômes français se dévalorisent-ils ?

Nous nous intéressons ici à l’évolution des rendements salariaux et des risques associés aux diplômes, en France, sur une période de vingt ans, de 1992 à 2013, en nous appuyant sur les enquêtes Génération du Céreq1. De l’étude des données, nous tirons une réponse à la question de savoir si les diplômes français se sont dévalorisés pendant cette période. Nous trouvons qu’effectivement, certains diplômes (ou groupes de diplômes) se sont dévalorisés de mani

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Damiano Argan

Damiano Argan

Diplômé en sciences économiques de la Sapienza de Rome, et du master in economics, délivré conjointement par l’École polytechnique et l’ENSAE, il prépare actuellement son doctorat à l’Institut universitaire européen de Florence.

Robert Gary-Bobo

Robert Gary-Bobo

Économiste, professeur à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne et à l’École nationale de la statistique et de l’administration économique. Il est membre du Centre d’économie de la Sorbonne, du CEPR et membre affilié du CREST.