Le Sahel peut-il retrouver la paix ?

Un âge d’or Au milieu du xix e siècle, un grand savant allemand, Heinrich Barth, séjourna plusieurs années au Sahel, quelque temps après les visites plus furtives de Gordon Laing (1826) et de René Caillé (1828), premier Européen à en revenir vivant. Heinrich Barth y déchiffra les manuscrits de Tombouctou, s’entretint avec les lettrés locaux et révéla à l’Europe que la

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Nicolas Normand

Nicolas Normand

Ministre plénipotentiaire honoraire, ancien élève de l’Agro, de l’ENS et de l’ENA. A consacré l’essentiel de sa carrière à l’Afrique, sur place pendant près de quinze ans en Afrique du Sud, au Mali, au Congo et au Sénégal et en Gambie (ambassadeur de France dans les
quatre derniers pays) ou à Paris (ancien conseiller Afrique au cabinet du ministre des Affaires étrangères). A été directeur adjoint de l’IHEDN. A publié Le Grand Livre de l’Afrique. Chaos ou émergence au sud du Sahara ? (préface d’É.
Orsenna, Eyrolles, 2018).