L’Apocalypse à gros traits

L’Apocalypse à gros traits

Guérilla

Laurent Obertone

Magnus, 2016-2022, 3 vol

400, 400 et 332 pages

Le livre dont on va parler ici est de ceux dont la presse dite respectable ne traite d’ordinaire qu’avec circonspection. Ce roman d’un peu plus de mille pages imagine, dans un futur proche, l’écroulement de la France sous les coups d’une insurrection djihadiste : massacres, terreur, effondrement des institutions, guerre de tous contre tous. Ce qui frappe d’abord, c’est la parfaite efficacité de l’écriture et sa puissance d’évocation : Laurent Obertone est un Alexandre D

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Lectures n° 184".

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Thierry Sarmant

Thierry Sarmant

Archiviste-paléographe, docteur habilité de l’université de Paris-I. Conservateur général du patrimoine aux Archives nationales, il y a la responsabilité des archives du Conseil du roi, de la grande chancellerie de France et de l’ancien département de la Marine. Il a publié notamment Régner et gouverner. Louis XIV et ses ministres (avec M. Stoll, Perrin, 2010, rééd. 2019), Le Grand Colbert (avec M. Stoll, Tallandier, 2019) et Pierre le Grand. La Russie et le monde (Perrin, 2020).