La Russie : transition vers l’autocratie

Pourquoi ai-je accepté de m’exprimer sur la Russie ? Tout d’abord, en tant qu’analyste des relations internationales, je porte un intérêt particulier au rôle politique des passions humaines et je pense qu’il est nécessaire de comprendre les blessures d’orgueil, la culpabilité refoulée, le ressentiment et la manipulation des peurs pour aborder la Russie d’aujourd’hui. Mais j’étais également séduit par l’idée d’honorer la mémoire de Seymour Martin Lipset. Je ne le

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés