La nécessaire métamorphose du droit du travail ?

Le Code du travail, et plus largement le droit du travail français, est loin, très loin d’être parfait. Caricatures de cette complexité : le régime du contrat à durée déterminée, avec ses dix-neuf contrats différents et ses vingt pages du Code répétant son caractère exceptionnel… malgré les 85 % d’embauches effectuées sous ce régime en 20151. Ou encore la durée du travail, qui occupe près de cent pages. Le droit des successions est également fort complexe.

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Jean-Emmanuel Ray

Jean-Emmanuel Ray

Professeur de droit privé à l’École de droit de Paris-I-Sorbonne. Enseigne également à Sciences Po Paris et à Mines ParisTech. Auteur de Droit du travail, droit vivant (Wolters Kluwer, 26e édition, 2017, à jour des ordonnances). Assure les chroniques « Droit du travail et TIC » pour la revue Droit social et en alternance « Question de droit social » au journal Le Monde.