La crise du leadership américain

Le droit international selon George W. Bush En décembre 2003 [1], environ neuf mois après le début de la guerre d’Irak à laquelle son mandat serait à jamais associé, on avait demandé à George W. Bush, alors président des États-Unis, si les décisions prises par son gouvernement étaient conformes au droit international. « Je ne sais pas ce que vous entendez par “droit international”. Je ferais mieux de consulter mon avocat », avait-il plaisanté. La désastreuse avent

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Revue de presse n° 183".

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Chris Patten

Chris Patten

Membre de la Commission européenne, en charge des relations extérieures, depuis 1999. Ancien élève de l’université d’Oxford, il a été député de Bath à la Chambre des communes, ministre au sein des gouvernements de Margaret Thatcher et de John Major, président du Parti conservateur et gouverneur de Hong Kong. Il a publié East and West (Macmillan, 1998 ; Robert Laffont, 1999).