Emmanuel Macron peut-il perdre la prochaine élection présidentielle ?

Poser à quatorze mois du scrutin présidentiel la question de son issue – réélection du président sortant, accession d’un de ses principaux opposants à l’Élysée voire émergence d’un outsider n’appartenant pas au paysage politique actuel – constitue un piège pour tout analyste de l’opinion publique. D’une part, la tentation d’une prophétie électorale se heurte à une vérité selon laquelle un sondage d’intentions de vote ne reflète

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Frédéric Dabi

Frédéric Dabi

Directeur général du pôle « Opinion » de l’IFOP, spécialiste de l’analyse des comportements électoraux. Il a notamment piloté les rollings présidentiels et européens de l’IFOP.