D’une crise à l’autre

Après la déflation, l'inflation

Il y a un paradoxe. Après la grande crise financière (ou GCF) de 2008, tous les pays ont relancé leur économie en creusant les déficits publics ; les Banques centrales ont accepté de pratiquer une politique de taux bas et de rachat de titres d’État (ce que l’on a appelé le quantitative easing, ou QE). Comme attendu, il en est résulté, d’une part, un retour au plein-emploi et, d’autre part, le gonfl

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Vivien Levy-Garboua

Vivien Levy-Garboua

Après des études à l’X-Mines et un PhD d’économie à Harvard, il a été l’un des dirigeants de BNP-Paribas, et est actuellement professeur associé à Sciences Po. Dernier ouvrage paru : Impôts. Le grand désordre (PUF, 2020).

Gérard Maarek

Gérard Maarek

Il a été secrétaire général de l’INSEE et, de 1992 à 2000, directeur des études économiques au Crédit agricole. Dernier ouvrage paru : Impôts. Le grand désordre (PUF, 2020).