Chronique d’un coupable ordinaire, telle que lui-même s’en souvient

Le militant Ferrara, Giuliano. Né à Rome le 7 janvier 1952 de parents inscrits au Parti communiste depuis 1942, partisans combattants sans orgueil luciférien ni rhétorique belliqueuse. Famille de tradition libérale du côté de son père, son grand-père Mario était un avocat et un journaliste célèbre (éditorialiste du Mondo de Mario Pannunzio et du Corriere della Sera) qui défendit les antifascistes devant le Tribunal spécial. Il vit à Moscou de 1958 à 1961, où son père est le co

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Giuliano Ferrara

Giuliano Ferrara

Vit à Rome et dirige le quotidien de politique, économie et culture Il Foglio depuis sa fondation en 1996. Il a traduit et édité chez Marsilio (Venise, 1990) un livre d’essais de Leo Strauss sur la persécution et l’art d’écrire.