Batailles diplomatiques autour de la dissuasion

Si le rôle des diplomates est moins bien perçu1, c’est en partie en raison de la difficulté d’accès aux archives. Au départ, tous ne sont pas acquis au programme nucléaire militaire, il s’en faut même de beaucoup, car ils anticipent, et pour quelques-uns vivent mal, les difficultés engendrées avec les États-Unis et nos partenaires au sein de l’Alliance. L’échec de la Communauté européenne de défense (CED) et, plus tard, le retrait de l’OTAN seron

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés