Banques centrales et politique monétaire.

Vers un nouveau cadre

Nombre de banquiers centraux et leurs conseillers économiques considèrent que la politique monétaire a joué un rôle réduit, voire nul, dans la période précédant la crise. Leur analyse est que les bouleversements financiers ont été essentiellement le résultat d’un choc macroéconomique externe, aggravé par le comportement imprudent de certaines institutions financières. On peut résumer leur raisonnement de la manière suivante :l’inflation (indice des prix à la consom

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article