Didier Maillard

Ancien élève de l'École polytechnique et de l'ENA. Professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers, consultant et chercheur dans les domaines de l'économie de la fiscalité, de la gestion d'actifs, de la gestion des risques et de la gestion de patrimoine.

Mise à jour dans le numéro 157
Article Revue
Établir l'état de droit Printemps 2017
n° 157
Les justes inégalités Été 2016
n° 154
Science et politique économiques Printemps 2015
n° 149
Retour sur le risque souverain Hiver 2013
n° 144
Fiscalité française : vers un État de droit ?, en collaboration avec Sandrine Quilici Été 2013
n° 142
Sur la progressivité de l'impôt Automne 2011
n° 135
De l'inflation Automne 2010
n° 131
Pauvres capitalistes… Hiver 2009
n° 128
Préserver et améliorer le bouclier fiscal Automne 2009
n° 127
Relance, équivalence ricardienne et confiance Été 2009
n° 126
Pourquoi la réforme fiscale est improbable en France Automne 2005
n° 111
L'ISF est-il conforme au droit ? Hiver 2002
n° 100
La question des stock-options Automne 2000
n° 91
Fiscalité France-Angleterre. Comment on organise la fuite des talents Été 2000
n° 90
Luttwak et l'avenir du capitalisme Hiver 1999
n° 88
Sur l'indépendantisme en Savoie Été 1998
n° 82
Préparer la reconstruction, en collaboration avec Christian Saint-Étienne Printemps 1998
n° 81
Où va l'économie française ? Hiver 1997
n° 80
Économie politique des déficits publics Hiver 1995
n° 72
Réforme fiscale : idées fraîches pour vieux débat Automne 1995
n° 71
L'avenir de l'État providence Hiver 1993
n° 64
Prélèvements fiscaux et sociaux sur le travail Printemps 1993
n° 61
ÉLOGE DE LA BEAUTÉ ET DE L'ÉRUDITION
« Cioran, considérant la suite de merveilles inventées par la France depuis mille ans, lui accorde le droit de se reposer. De mon côté, j’ai décidé très tôt qu’il ne fallait pas se laisser impressionner par la décadence. J’ai cherché, enseigné et écrit pour faire revivre, au moins par la mémoire, quelques siècles de fécondité française. J’ai été jusqu’à apostropher l’État français et le sommer de faire passer toujours notre patrimoine et notre langue avant le soutien servile aux divertissements de masse. »
Pour Commentaire, le 18 août 2017

 Marc Fumaroli est avec Raymond Aron, Jean-Claude Casanova et Pierre Manent un des fondateurs de Commentaire. Retrouvez tous ses articles sur notre site.