Une Pléiade pour les nuls

Non. Pas tout à fait La réponse est non. Pas tout à fait. Il y a, certes, énormément de déchets, mais, parmi ces déchets, on découvre quelques moments qui témoignent d’un univers poétique, non dénué d’une certaine force. On peut oublier Vercoquin et le plancton (paru chez Gallimard en 1946, sous les auspices de Raymond Queneau), roman zazou, témoignage d’époque (la vie des blousons dorés d’après-guerre), parfois assez drôle (la surprise-partie finale), m

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).