Sûreté pour le nucléaire

Arguments scientifiques pour une évolution

Si une autorité de sûreté nucléaire indépendante et compétente est, d’une part, une garantie essentielle pour la sûreté nucléaire de notre pays et, d’autre part, un atout pour l’exportation des produits de la filière, force est de constater que les relations entre l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) et les exploitants d’installations nucléaires sont aujourd’hui devenues difficiles, parfois même conflictuelles. La situation est telle

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Yves Bréchet

Yves Bréchet

Ancien élève de l’École polytechnique, docteur en sciences des matériaux et membre de l’Académie des sciences, il a été haut-commissaire à l’Énergie atomique. Il est actuellement directeur scientifique de Saint-Gobain et président du conseil scientifique de Framatome.

Claude Le Bris

Claude Le Bris

Ancien élève de l’École polytechnique, docteur ès sciences, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts. Chercheur en mathématiques à l’École des ponts ParisTech et à l’Inria, membre du conseil scientifique de divers organismes. L’article paru dans ce numéro n’engage que son auteur et aucunement les institutions dont il fait ou a fait partie.