Sur Malraux

Parinaud, ne lisant rien, admire Malraux ; c’est naturel. Il ne faut pas lire Malraux, si on veut le célébrer. Ce n’est pas un bon écrivain. On le sait. Lui-même n’a aucune prétention sur ce point. Il s’est donné comme modèle Lawrence d’Arabie ; et a tout pris chez lui.Mais il n’a été qu’un aventurier. Même pas soldat (au moins, en 14, Jünger a eu la croix de fer). À peine figurant en Espagne et, en 44, quand on se battait, 5 contre 1, deva

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article