Sur la primaire de droite

La primaire favorise les dynamiques spectaculaires Deux caractéristiques propres à une primaire expliquent que les dynamiques de campagne soient potentiellement plus brutales que lors d’autres scrutins, comme pour une élection présidentielle par exemple. Lors de ce scrutin majeur de notre vie politique où les Français viennent encore voter en masse, le corps électoral atteint régulièrement 35 millions de votants. Pour la primaire de la droite et du centre, qui a certes connu

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet

Directeur du département opinion et stratégie d’entreprise de l’Ifop, essayiste et analyste politique. Ses travaux portent sur les comportements et attitudes politiques en lien avec les religions, l’immigration et les questions d’identité. A notamment publié :  Le Nouveau Clivage (Éditions du Cerf, 2018), La France sous nos yeux (Seuil, 2021) et L’Archipel français. Naissance d’une nation multiple et divisée (Seuil, 2019). Dernier ouvrage paru : La France d’après. Tableau politique (Seuil, 2023).