Repenser l’euro

Que s’est-il passé ? Hans-Werner Sinn met d’abord en lumière certains vices de l’architecture du système. Le traité de Maastricht devait soumettre les candidats à l’adhésion à un strict ratio d’endettement public inférieur à 60 % du produit national brut. Mais cela allait exclure les pays méditerranéens. Aussi, notamment à l’instigation de la France qui, en 1997, année

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Antoine Jeancourt-Galignani

Antoine Jeancourt-Galignani

Inspecteur des Finances. A été responsable du financement du logement au ministère des Finances de 1969 à 1973 et rapporteur général de la Commission Barre en 1975. Après une carrière de banquier international (Indosuez), a présidé les AGF jusqu’en 2001. Président de l’Institut de finance internationale (IIF) de 1990 à 1994 ; président du Conseil consultatif international de la mairie de Shanghai de 1996 à 1999. Est propriétaire de la Librairie Galignani. A publié : La Finance déboussolée (Odile Jacob, 2002).