Reconstruire l’Europe

Reconstruire l’Europe

« L'heure n'est pas à la déploration mais à l'action. » Telle est l'ordonnance que Nicolas Baverez, membre de notre conseil de rédaction, prescrit aux nations libres confrontées à l'épidémie de Covid-19. À l'échelle de l'UE, son nouvel essai, (Re) constructions (Éditions de L'Observatoire, 2021), appelle avec urgence à la consolidation des piliers de l'intégration européenne, afin de les adapter à la nouvelle configuration critique du xxie siècle, « beaucoup plus instable, brutale et dangereuse ». Nous remercions vivement l'auteur, ainsi que son éditeur, de nous avoir confié les quelques pages qui suivent, consacrées à la définition précise de ce programme de reconstruction.

 

COMMENTAIRE

L’épidémie de Covid-19 a permis de mesurer l’importance et la valeur des acquis de l’intégration européenne – le grand marché, l’euro et l’espace de libre circulation de Schengen – tout en accélérant leur réorientation. Les piliers de l’Union ont en effet tous été conçus dans les deux dernières décennies du xxe siècle, sur le principe d’une large autorégulation et sur le postulat d’une disparition des chocs et des crises avec, p

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Nicolas Baverez

Nicolas Baverez

Ancien élève de l’École normale supérieure, docteur en histoire et agrégé de sciences sociales. Dernier ouvrage paru : Démocraties contre empires autoritaires (L’Observatoire, 2023).