Pléiade : les chefs-d’œuvre de George Eliot

Il aura fallu attendre près de soixante-dix ans et le numéro 647 pour que George Eliot trouve enfin sa place en Pléiade, 66 ans après Dickens et respectivement 18 ans et 20 ans après ses consœurs, les Brontë et Jane Austen. Justice lui est enfin rendue ! Mary Ann Evans, dite George Eliot (1819-1880), probablement en hommage à George Sand, avec qui elle a plus d’un point commun (le don du roman parfois mâtiné d’une pointe de philosophie, l’engagement politique, la

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).