Pierre Boulez Impression, soleil couchant

Mon premier souvenir de la musique de Boulez. C’était en 1989. Je me suis branché sur France Musique. La musique que j’entends alors, et dont j’ignore l’auteur, m’intrigue : une musique pour ensemble, très virtuose. Surgissent immédiatement à mon esprit des impressions visuelles. Une courbure, du brillant, du métal. Comme une immense boule de pétanque lumineuse. Bien des années après, quand j’ai su à quel point Boulez se disait dans la lignée des t

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Karol Beffa

Karol Beffa

Ancien élève de l’ENS. Agrégé de l’Université et docteur en musicologie. Maître de conférences à l’ENS. Compositeur et pianiste. Derniers disques parus (chez Klarthe) : Talisman (2020) ; Media Vita (2022)  ; Galerie des glaces (2023).