Parcoursup : la loi en pratique

Rappelons, avant tout, que cet article a été écrit « à chaud », alors que le dispositif Parcoursup 2018 n’était pas encore arrivé tout à fait au terme du processus d’appariement des candidatures et des places en formation. Par ailleurs, on notera un hiatus entre les deux parties de cet article, qui est en soi symptomatique des présents débats. L’analyse générale de la mise en œuvre de Parcoursup porte sur l’ensemble des formations supérieures, sélectives

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Olivier Beaud

Olivier Beaud

Professeur de droit public à Paris Université Panthéon-Assas, directeur adjoint de l’Institut Michel Villey pour la culture juridique et la philosophie du droit, membre honoraire de l’IUF (junior et senior). A notamment publié : La République injuriée. Histoire des offenses au chef de l’État de la IIIe à la Ve République (PUF, 2019) et Le Savoir en danger. Menaces sur la liberté académique (PUF, 2021).
E-mail : o-beaud@orange.fr

François Vatin

François Vatin

Professeur de sociologie à l’université de Paris-Ouest où il a dirigé l’école doctorale « Économie, Organisations, Société ». A notamment publié : Le Travail et ses valeurs (Albin Michel, 2008) ; Traité de sociologie économique (en collaboration avec Philippe Steiner, PUF, 2009) ; L’Espérance-monde. Essais sur l’idée de progrès à l’heure de la mondialisation (Albin Michel, 2012). Cet article est issu de la réflexion engendrée par le livre de François Vatin, Olivier Beaud, Alain Caillé, Pierre Encrenaz et Marcel Gauchet, Refonder l’Université. Pourquoi l’enseignement supérieur reste à reconstruire (La Découverte, 2010).