Miscellanées

Aux origines de la bêtise Pourquoi l’État prend-il parfois de sottes décisions ? Par exemple : le projet de taxe sur l’excédent brut d’exploitation. Éric Le Boucher offre une ingénieuse explication : au cœur du pouvoir, les élèves médiocres ont remplacé les bons élèves. « L’affaire de la taxe sur l’excédent brut d’exploitation (EBE) que le gouvernement a fini in extremis par arrêter en vol est éclairante de ce pourrissement étatique. Com

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe BARBIER

Christophe BARBIER

Journaliste au Point puis à Europe 1, il arrive à L’Express en 1996. Il y est aujourd’hui éditorialiste après en avoir dirigé la rédaction de 2006 à 2016. A notamment publié : Les Derniers Jours de François Mitterrand (Grasset, 1998) ; La Comédie des orphelins ou les fossoyeurs du gaullisme (Grasset, 2000) ; Maquillages (Grasset, 2012) ; Les Derniers Jours de gauche (Flammarion, 2017), Deux Présidents pour riens (Presses de la Cité, 2017). Théâtre : La guerre de l’Élysée n’aura pas lieu (2001) ; Une histoire de la Comédie-Française (2012), Les maths émoi (2013).