Martin Heidegger et l’élection philosophique

La publication en mars 2014 du tome 94 des Œuvres complètes de Heidegger, tome qui contient les Cahiers noirs (1931-1938)1, relance l’analyse des liens du philosophe avec le national-socialisme. La présente étude a un autre objet : discerner si Heidegger, dans ses écrits, se comporte comme un penseur à la recherche de la vérité ou comme un séducteur. En effet, dans ces Cahiers, il déplore que de « grands séducteurs de l’esprit manquent (Grosse Verführer des Geistes feh

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Bertrand Saint-Sernin

Bertrand Saint-Sernin

A enseigné la philosophie en lycée et la philosophie des sciences à l’université. Il a été recteur d’Académie. Il est professeur émérite de l’université Paris-IV-Sorbonne et membre de l’Institut. Auteur d’une thèse sur Les Mathématiques de la décision, ses travaux portent sur l’action, la raison et la philosophie de la nature.