L’Europe entre rêves et cauchemars

« Quelques nations poursuivent leurs rêves, d’autres sont hantées par leurs cauchemars », écrivait le politologue Michael Stürmer en 19961, dans un article sur l’Allemagne. Il ajoutait alors : « c’est une nation obsédée par les spectres du passé et qui craint toujours de perdre ce qu’elle a réalisé depuis que les catastrophes ont cessé de la frapper. L’intérêt national allemand, avant comme après 1989, obéit fondamentalement à trois souhaits :

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Sylvie Goulard

Sylvie Goulard

Député européen centriste (ALDE) depuis 2009, ancien conseiller politique du président de la Commission européenne et ancienne présidente du Mouvement européen France. Aux Affaires étrangères, elle a suivi les négociations d’unification de l’Allemagne, puis été chargée de la coopération avec le service de prospective de l’Auswärtiges Amt. Elle a notamment publié De la démocratie en Europe, voir plus loin, avec Mario Monti (Flammarion, 2012) et L’Europe pour les nuls (First, 2014).