L’euro et les États

Les leçons de la crise

Il y a trois ans à peine, nous fêtions à Francfort le dixième anniversaire de l’euro1. Des représentants de pays traditionnellement sceptiques étaient venus nous dire leur admiration et saluer nos succès : dix ans de stabilité monétaire comme l’Europe n’en avait jamais connu dans son histoire. Dix ans pendant lesquels l’euro était devenu la deuxième monnaie mondiale. Et une longue file de candidats à l’adhésion. Aujourd’hui, l’atmosphère e

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christian Noyer

Christian Noyer

Diplômé en droit, puis de l’Institut d’études politiques de Paris et ancien élève de l’École nationale d’administration. Affecté à la direction du Trésor du ministère de l’Économie et des Finances depuis 1976 et représentant permanent de la France auprès des Communautés européennes à Bruxelles en 1980­1982. Nommé directeur du Trésor en 1993. A également été conseiller au cabinet de M. Balladur, en 1986­1988, et directeur de cabinet de deux autres ministres des Finances, MM. Alphandéry et Arthuis, en 1993 et en 1995­1997. A été nommé vice­président de la Banque centrale européenne en 1998, lors de l’établissement de l’institution à Francfort, pour un mandat expirant en 2002. A participé plusieurs années au Comité monétaire européen et a présidé le Club de Paris de 1993 à 1997. Est gouverneur de la Banque de France depuis 2003 et président de la Banque des règlements internationaux depuis 2010.