Les libertés universitaires (II)

La liberté académique n’est pas un privilège inventé par les universitaires pour jouir d’une situation exorbitante du droit commun. Elle est un moyen qui permet à l’Université de réaliser ses propres fins en disposant d’un corps professoral jouissant de la liberté nécessaire pour accomplir correctement son travail. Elle doit donc servir l’ensemble de la communauté universitaire et par là même l’ensemble de la société. Cela suppose, en contreparti

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Olivier Beaud

Olivier Beaud

Professeur de droit public à Paris Université Panthéon-Assas, directeur adjoint de l’Institut Michel Villey pour la culture juridique et la philosophie du droit, membre honoraire de l’IUF (junior et senior). A notamment publié : La République injuriée. Histoire des offenses au chef de l’État de la IIIe à la Ve République (PUF, 2019) et Le Savoir en danger. Menaces sur la liberté académique (PUF, 2021).
E-mail : o-beaud@orange.fr