Les lettres de Céline

À défaut d’un cinquième volume d’« Œuvres complètes », qui permettrait enfin la relecture, loin des polémiques, des « sulfureux » pamphlets dont la difficulté d’accès offre aux plumitifs l’occasion de pousser des cris d’orfraie au seul nom de Céline, et les autorise à développer un paradoxe bon à meubler les dîners en ville – « Céline, quel grand écrivain, mais quel répugnant personnage » –, la Pléiade publie aujourd’hui un vol

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).