Lectures 2010

Caroline De Margerie Tinkers, un premier roman qui a gagné le prix Pulitzer, ne cherche pas à plaire. La matière en est austère et peu sentimentale – un homme sur son lit de mort revit son existence et celle de son père, marchand ambulant terrassé par des crises d’épilepsie. La langue est difficile, précise comme un mécanisme d’horlogerie et comme la poésie, d’une complexité jamais gratuite ; il

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article