Lebanon : un film dans tous ses états

On aime un film pour une seule raison : il touche une partie de nous qui nous définit. Cette partie de notre identité, nous pouvons la connaître et la reconnaître immédiatement dans ce film, nous pouvons suspecter son existence sans pour autant pouvoir la définir précisément ou bien même le film peut nous révéler son existence. À nous alors de nous en rendre compte. On aime donc un film parce qu’il nous parle

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Charles SHAPIRO

Charles SHAPIRO

Pseudonyme.