Le Roman que Jacques Laurent n’a pas écrit

« Pour un écrivain parcourant avec lucidité les dernières secondes qui le conduisent à la mort, le plus cruel est la certitude où il se trouve de ne jamais pouvoir les écrire » (Moments particuliers, 1997). Dix ans après la mort de Jacques Laurent, j’aimerais ébaucher pour lui, pour sa mémoire, ce roman de sa mort – hormis ses tout derniers instants, qui resteront à jamais son ultime secret. J

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).