Le postmodernisme contre la science

La méthode scientifique a été le principe directeur de l’étude des phénomènes naturels, mais la pensée postmoderne a commencé dès les années soixante-dix à en saper les fondations. La vision rationnelle, scientifique, du monde a été minutieusement construite le long des siècles pour s’assurer que la recherche puisse accéder à la réalité objective : le mon

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Marcel Kuntz

Marcel Kuntz

Cet article a été traduit et adapté d’une version publiée par EMBO Reports, revue scientifique de l’European Molecular Biology Organization, en octobre 2012. Biologiste, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’université de Grenoble. Ses travaux de recherche fondamentale dans le laboratoire de physiologie cellulaire végétale (CNRS/CEA/INRA/université de Grenoble) portent sur les fonctions de gènes de plantes. Son dernier ouvrage, Les OGM, la question politique (PUG, 2014), présente les soubassements de cette querelle. Il fait suite à OGM, l’environnement et la santé (Ellipses, 2006) consacré aux aspects scientifiques. Son blog sur les OGM : www.marcel-kuntz-ogm.fr