Le musicien et le sortilège

Baptisé, mais marqué par les opinions de libre-pensée transmises par sa mère, Ravel ne cédait à aucune exclusive religieuse et moins encore nationale ou raciale. Il offrit tout son soutien moral et financier aux musiciens qui fuyaient l’Allemagne de Hitler. Son ouverture d’esprit parut si incongrue aux nazis qu’ils la crurent dictée par des solidarités d’origine. Ils se convainquirent que le musicien qui avait harmonisé les Deux Mélodies hébraïques ne pouvait

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Karol Beffa

Karol Beffa

Ancien élève de l’ENS. Agrégé de l’Université et docteur en musicologie. Maître de conférences à l’ENS. Compositeur et pianiste. Derniers disques parus (chez Klarthe) : Talisman (2020) ; Media Vita (2022)  ; Galerie des glaces (2023).

Guillaume METAYER

Guillaume METAYER

Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres classiques, docteur en littérature française, habilité à diriger des recherches, actuellement chargé de recherche au CNRS. Spécialiste de la postérité des Lumières à l’ère positiviste, de Voltaire, Nietzsche et Anatole France. Ouvrages parus : Nietzsche et Voltaire. De la liberté de l’esprit et de la civilisation (Flammarion, 2011, prix Émile Perreau-Saussine), Anatole France et le nationalisme littéraire (Le Félin, 2011). Également traducteur littéraire du hongrois (István Kemény, Deux fois deux, Caractères, 2008, prix Bagarry-Karátson ; Attila József, Ni père ni mère, Sillage, 2010 ; Krisztina Tóth, Code-barres, Gallimard, 2014) et de l’allemand. Il vient de donner la première édition des Poèmes complets de Nietzsche (Belles Lettres, 2019). Son recueil de sonnets, Libre Jeu, préfacé par Michel Deguy, a paru chez Caractères (2017).