Le cœur et la raison

La campagne se termine1. L’examen est proche. L’élève Giscard a passé facilement son écrit dimanche dernier. Dans quinze jours, il a de fortes chances d’être aussi reçu à l’oral. Pourquoi ? Il n’est pas trop tôt pour s’interroger sur des événements tout à fait imprévus il y a deux mois, dont le résultat n’est pas encore certain mais dont l’issue, déjà, se dessine. La France avait trois candidats. Deux parlaien

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article