L’affaissement français

Quand un régime s’effondre [1], il existe un moment tragi-comique où tout ce qui pourrait le sauver est combattu et tout ce qui le condamne est promu et encouragé. Ainsi en alla-t-il pour la IVe République, trop faible pour gagner la guerre ou faire la paix en Algérie, qui ne se retrouvait que dans le refus de toute révision de la Constitution de 1946. Ainsi en va-t-il aujourd’hui de la Ve République, qui sanctuarise le modèle de la décroissance à crédit ainsi qu’un Éta

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Revue de presse n° 182".

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Nicolas Baverez

Nicolas Baverez

Ancien élève de l’École normale supérieure, docteur en histoire et agrégé de sciences sociales. Dernier ouvrage paru : Démocraties contre empires autoritaires (L’Observatoire, 2023).